rencontres avec Vipera ursinii et Jean-Pierre Baron

observations de terrain (à poster ici si plusieurs espèces ou genres sinon se reporter au topic adéquat).
Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 23 août 2012 17:09

@Olivier, grand merci, correction et précision faite
@Stoffy28, nouveau venu car elle n'existait pas il y a quelques années, elle se cantonnait à 1200 mètres.
Merci pour les commentaires positifs ! Mon exhaltation ? ben non car je n'en ai pas découvert une... j'aurais voulu faire une photo in situ... Par contre papoter avec Jean-Pierre Baron durant 5 heures avec une entrecôte là oui !!!

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 25 août 2012 10:30

Jean-Pierre Baron a écrit : A LIRE !! TRES IMPORTANT !!!! APPEL EN FAVEUR DES VIPERES D'ORSINI DU VENTOUX .

Le site du Ventoux a toujours été très fréquenté par de très nombreux passionnés d'herpétologie , principalement photographes
...
Je pense qu'aujourd'hui, il est grandement nécessaire de mettre un peu de morale dans les comportements......

Notre équipe scientifique (qui suit la population depuis plus de 30 ans) ne fait que 2 courtes sessions de captures par an pour impacter au minimum le comportement des animaux.......Et nous prenons de nombreuses précautions pour limiter leur stress....
Comme nous le savons , l'espèce bénéficie d'un très fort statut de protection, malgré lequel nous observons une baisse dramatique des effectifs......

On peut affirmer qu'entre début mai et septembre , 4 ha sont arpentés par 3 photographes par semaine en moy (chacun restant en général un jour), soit une cinquantaine d'herpeto entre le 1er mai et le 1er sept,
la majorité se livrant à des MANIPULATIONS NEFASTES....
Ces photographes sont principalement français, allemands, belges, néerlandais et suisses.....
Aucun des herpétos amateurs de photo n'ont une idée de la fréquentation annuelle du site par la communauté des herpétologues......D'où l'intérêt de les mettre au courant.....

Je peux aussi préciser qu'à partir du début juin les F gestantes s'exposent plus , et sont donc plus souvent "photographiées" que les autres catégories.....
elles sont donc plus STRESSEES PAR LES CAPTURES TEMPORAIRES, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur leur succès repro.....

Bref ... je veux FAIRE SAVOIR A LA COMMUNAUTE, que s'il n'y a AUCUN PROBLEME à prendre avec RESPECT des photos des vipères EN PLACE (sans capture).

Les CAPTURES même momentanées pour prise de vue sont EXTRÊMEMENT DOMMAGEABLES......
1) pour la population de vipères
2) Pour le travail des scientifiques
3) Je peux ajouter, bien sûr que CETTE PRATIQUE EST RIGOUREUSEMENT INTERDITE .....

J'estime que sur ce secteur de 4 ha , certains individus sont ainsi capturés 2 à 4 fois par saison (en plus de nos 2 captures annuelles) , et relâchés en pleine chaleur, ce qui augmente considérablement leur stress et provoque de longs déplacements très négatifs à tous points de vue (amaigrissement, risque plus élevé de mortalité.......).
Je peux aussi préciser qu'à partir du début juin les F gestantes s'exposent plus , et sont donc plus souvent "photographiées" que les autres catégories.....
elles sont donc plus STRESSEES PAR LES CAPTURES TEMPORAIRES, avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur leur succès repro.....

Vous conviendrez avec moi qu'il serait paradoxal que les amoureux de ces petites bêtes contribuent à leur disparition.....

La grande majorité des collègues, n'ayant pas une vision d'ensemble du problème, pensent qu'ils ont un impact faible !!!

Il est donc très important de faire savoir tout cela à la communauté des naturalistes herpeto .....


DR . JP BARON

Neopilina

Message par Neopilina » 26 août 2012 16:24

Même si ce n'est pas à propos de la vipère d'Orsini, je connais ce genre de problématiques. Il faut associer, impliquer "l'amateur" (Qui en sait parfois plus que les pros.). Ce genre de démarche se multiplie en France depuis quelques décennies, espérons que la vipère d'Orsini aura le temps d'en profiter.

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 26 août 2012 16:43

oui et c'est difficile car il y a le plaisir de la capture et le plaisir de faire des macros superbes. Personnellement je vais m'appliquer à faire du in situ le mieux possible.

Avatar du membre
Juventino
membre hyperactif mûr pour l'asile
membre hyperactif mûr pour l'asile
Messages : 1053
Enregistré le : 07 juil. 2008 17:02
Localisation : Nice
Contact :

Message par Juventino » 26 août 2012 17:33

Très intéressant!!
Merci!!
Cependant, avant que les gens soient à même de respecter les sites, naturels ou pas (si tant est qu'ils y arrivent un jour), beaucoup d'espèces auront disparu..;
Bonne soirée!!
A la rencontre des plantes, des petits animaux, des biotopes alpins et méditerranéens, mais aussi d'ailleurs...

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 01 sept. 2012 00:07

Lucas Cottereau a écrit :Avis à tous les naturalistes !!!!

Si un jour vous vouliez aller voir des vipères d'orsini en France n'allez surtout pas au mont Serein !

Le mont Serein est visité par des milliers de touristes et "Naturalistes" qui adorent photographier ces petites vipères !

Mais malheureusement son aire de répartition est très fragmentée suite à la construction de routes qui sont comme des barrages pour ces animaux ( Probable consanguinité ).

Le réchauffement climatique favorise la venu d'autres reptiles sur le biotope de la vipère d'Orsini (Hierophis viridiflavus, Malpolon monspessulanus) .

L’expansion des pins qui referme les landes et pelouses ( espaces ouverts ) situées entre 900 et 2150 m d’altitude aux étages montagnards et subalpins ( habitat des vipères d'Orsini ), mais cela ne déplaît pas à la vipère aspic pour qui les milieux fermés sont favorables .

Jean-pierre Baron peut affirmer qu'entre début mai et septembre, 4 ha sont arpentés par 3 photographes par semaine en moyenne (chacun restant en général un jour), soit une cinquantaine d'herpeto entre le 1er mai et le 1er sept,
la majorité se livrant à des MANIPULATIONS NEFASTES....
Ces photographes sont principalement français, allemands, belges, néerlandais et suisses.....
Aucun des herpétos amateurs de photo n'ont une idée de la fréquentation annuelle du site par la communauté des herpétologues......D'où l'intérêt de les mettre au courant.....

Il estime aussi que sur un secteur de 4 ha , certains individus sont capturés 2 à 4 fois par saison (en plus des 2 captures annuelles) , et relâchés en pleine chaleur, ce qui augmente considérablement leur stress et provoque de longs déplacements très négatifs à tous points de vue (amaigrissement, risque plus élevé de mortalité.......).

Petite exemple : Au mont Serein il y a une souche qui est retournée par TOUS les herpétos ou presque car potentiellement il pourrait y avoir une vipère en dessous, mais ce qu'ils ne savent pas c'est que cette même souche a pu être retournée 3 ou 4 fois dans la même journée !

Donc s'il vous plaît au lieu d'aller sur des stations ou les populations de vipère sont connues et extrêmement en danger, allez ailleurs !

Avatar du membre
Juventino
membre hyperactif mûr pour l'asile
membre hyperactif mûr pour l'asile
Messages : 1053
Enregistré le : 07 juil. 2008 17:02
Localisation : Nice
Contact :

Message par Juventino » 01 sept. 2012 08:49

Victime de son succès..
Tout le monde veut la voir et la tripoter, sans parler du trafic d'animaux vivants que celà génère..
A mon sens, aimer la nature, ce n'est pas ça!!
A la rencontre des plantes, des petits animaux, des biotopes alpins et méditerranéens, mais aussi d'ailleurs...

Batraherp
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 4
Enregistré le : 01 sept. 2012 00:43
Localisation : Meaux

Message par Batraherp » 01 sept. 2012 12:51

Pierre-Yves a écrit :
Lucas Cottereau a écrit :Avis à tous les naturalistes !!!!

Si un jour vous vouliez aller voir des vipères d'orsini en France n'allez surtout pas au mont Serein !

Le mont Serein est visité par des milliers de touristes et "Naturalistes" qui adorent photographier ces petites vipères !

Mais malheureusement son aire de répartition est très fragmentée suite à la construction de routes qui sont comme des barrages pour ces animaux ( Probable consanguinité ).

Le réchauffement climatique favorise la venu d'autres reptiles sur le biotope de la vipère d'Orsini (Hierophis viridiflavus, Malpolon monspessulanus) .

L’expansion des pins qui referme les landes et pelouses ( espaces ouverts ) situées entre 900 et 2150 m d’altitude aux étages montagnards et subalpins ( habitat des vipères d'Orsini ), mais cela ne déplaît pas à la vipère aspic pour qui les milieux fermés sont favorables .

Jean-pierre Baron peut affirmer qu'entre début mai et septembre, 4 ha sont arpentés par 3 photographes par semaine en moyenne (chacun restant en général un jour), soit une cinquantaine d'herpeto entre le 1er mai et le 1er sept,
la majorité se livrant à des MANIPULATIONS NEFASTES....
Ces photographes sont principalement français, allemands, belges, néerlandais et suisses.....
Aucun des herpétos amateurs de photo n'ont une idée de la fréquentation annuelle du site par la communauté des herpétologues......D'où l'intérêt de les mettre au courant.....

Il estime aussi que sur un secteur de 4 ha , certains individus sont capturés 2 à 4 fois par saison (en plus des 2 captures annuelles) , et relâchés en pleine chaleur, ce qui augmente considérablement leur stress et provoque de longs déplacements très négatifs à tous points de vue (amaigrissement, risque plus élevé de mortalité.......).

Petite exemple : Au mont Serein il y a une souche qui est retournée par TOUS les herpétos ou presque car potentiellement il pourrait y avoir une vipère en dessous, mais ce qu'ils ne savent pas c'est que cette même souche a pu être retournée 3 ou 4 fois dans la même journée !

Donc s'il vous plaît au lieu d'aller sur des stations ou les populations de vipère sont connues et extrêmement en danger, allez ailleurs !
Merci du partage de mon petit texte de sensibilisation :-D

Avatar du membre
Juventino
membre hyperactif mûr pour l'asile
membre hyperactif mûr pour l'asile
Messages : 1053
Enregistré le : 07 juil. 2008 17:02
Localisation : Nice
Contact :

Message par Juventino » 01 sept. 2012 13:29

Deux précautions valent mieux qu'une!!
A la rencontre des plantes, des petits animaux, des biotopes alpins et méditerranéens, mais aussi d'ailleurs...

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 01 sept. 2012 14:25

alors si tu cites tes citations, il est en triple !! Pour ton avatar, je pense imaginer qu'une ursinii te plairait ? tu peux m'envoyer un de tes portraits, le plus net, et je m'occupe du reste. En MP bien sûr.

Avatar du membre
Juventino
membre hyperactif mûr pour l'asile
membre hyperactif mûr pour l'asile
Messages : 1053
Enregistré le : 07 juil. 2008 17:02
Localisation : Nice
Contact :

Message par Juventino » 01 sept. 2012 16:24

Il te remercie..
A la rencontre des plantes, des petits animaux, des biotopes alpins et méditerranéens, mais aussi d'ailleurs...

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 03 sept. 2012 17:23

voici deux images de Vipera aspis juvénile (variété dite de la garrigue ou gariguette) présente sur le site de l'orsini.

Photos Nicolas Mangez avec mes remerciements.

Image

Image

Batraherp
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 4
Enregistré le : 01 sept. 2012 00:43
Localisation : Meaux

Message par Batraherp » 03 sept. 2012 21:02

Magnifique la "Gariguette " dommage que Nicolas ne met pas appelé quand il la vu j'étais à quelques mètres de lui ... j'aurais bien aimé la voir :smt033

Ce qui est étonnant dans les populations de vipère aspic des garrigues c'est que tous les mâles ont la même livrée et elle ne varie pas contrairement aux autres populations de vipère !
Sur cette photo c'est un jeune mâle dispersant qui est à la recherche de je ne sais pas quoi :smt040

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 4451
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves » 03 sept. 2012 21:45

il fuit le Nicolas non informateur ! :smt044

Neopilina

Message par Neopilina » 03 sept. 2012 21:53

Bonsoir,

Etonnante cette "Gariguette". Toujours aussi claire à l'age adulte ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités