Page 1 sur 5

sud Maroc, du 16 au 28 avril 2013

Posté : 03 mai 2013 08:00
par Pierre-Yves
Bien le bonjour, nous sommes partis au sud Maroc du 16 au 28 avril avec Kenza, Romain, Kodiak et moi. Itinéraire: Marrakech, Agadir, Tarroudant, Tiznit, Sidi Ifni, Guelmim, Assa et retour.
Quelques bonnes découvertes mais peu d'animaux, la météo principale responsable à mon avis, trop chaud ou trop venteux et trop froid... températures oscillant entre 43 pour les plus chaude à 12 pour les plus fraîches.
Voici un petit film qui résume bien le voyage en attendant les photos des différents acteurs ainsi que les détails du voyage et les espèces rencontrées.
Merci Romain pour ce petit film fait avec ta go-pro :-D

http://www.youtube.com/watch?v=wZ73VwBa ... e=youtu.be

Posté : 19 mai 2013 05:41
par Pierre-Yves
16 avril 2013, arrivée à Marrakech, nous prenons le dîner à Azli préparé par Lala Fatna, Leila, Aida. Un grand merci pour votre accueil, votre gentillesse et ce repas délicieux. Un grand merci pour les pâtisseries de Majda et un immense merci pour la gentillesse de la famille de Kenza.
Vers 15h, nous partons pour Agadir via Chichaoua par la route normale, que nous atteindrons vers 20h30, mon ami et ex-collègue Layachi nous y attendait de pied ferme.
En cours de route quelques somptueux paysages et un Sauridactylus brosseti sous une pierre. Quelques Amietophrynus (Bufo) mauritanicus émétaient leurs cris vespéraux dans les oueds.

17 avril: petite excursion dans la vallée de Souss près de Tarroudant: nous y découvrons un Eumeces algeriensis et quelques Amietophrynus mauritanicus sous des pierres.

18 avril: visite d'une arganeraie près d'Arazane. La chaleur est importante, pas loin de 35°, Romain découvre un Eumeces en train de forcer un terrier. Sur le retour nous visitons la charmante oasis de Tiout où nous pouvons voir quelques Testudo graeca, Pelophylax saharicus dans un grand bassin et pas mal d'Amietophrynus mauritanicus. Dîner au tagine et souper a la friture de poisson. Pays de l'arganier, la vallée de Souss est trop cultivée et traitée donc très peu de reptiles observés.
Pas un serpent. De nuit comme de jour, nous faisons plusieurs heures de voiture sur des petites routes sans succès, juste quelques crapauds égarés ponctuent ça et là notre trajet.

19 avril: après avoir quitté Layachi et son épouse que nous profitons de remercier encore ici pour leur accueil, gentillesse et générosité, nous avons rendez-vous avec Serge (Kodiak) à Agadir, nous nous rendons ensuite à Sidi Rbat pour la fin de journée et nous installer dans la chambre d'hôte. La nuit nous prospectons quelques vieux murets que nous avions repéré mais sans succès. Le chant de l'Oedicnème criard (Burhinus oedicnemus) se fait entendre de loin, nous observons quelques individus qui s'envolent du bord de la route. Serge trouve un Androctonus mauritanicus sous une pierre.

20 avril: nous nous rendons plus au sud dans la direction de Tiznit et faisons une halte juste après le pont sur la rivière Massa, juste avant le lieu-dit Douar Sidi Ali. Nous pouvons observer les espèces suivantes autour d'un vieux fort en ruine et dans les mares de l'oued Massa:
Athenae noctua la chouette chevêche, Androctonus mauritanicus, Buthus sp, Eugaster guyoni en nombre sur un tronc d'arganier, une fugace Malpolon monspessulanus rencontrée par Romain, quelques Tarentola mauritanica à l'abri de la chaleur sous un pont, de minuscules Sauridactylus brossetti sous des pierres, peu d'Agama bibroni, des cochevis huppés, plusieurs pies grièche, des traquets du désert et à tête blanche, quelques faucons crécerelle, une chenille de sphinx Hyles sp., un chat sauvage, Felis silvestris lybica, une Argiope lobata, et de nuit de nombreux Bufo mauritanicus, un Scorpio maurus, Lycosa narbonensis et des Pelophylax et Hyla meridionalis au chant.
Toujours pas de serpents... :?

21 avril: nous prenons la route pour Sidi Ifni via Tiznit où un thermomètre affiche 43°à 11h !! Quelques agames sont observés le long de la route ou au travers, la chaleur aidant, quelques nombreux cochevis puis, vers la route côtière de Mirleft, nous faisons une séance photo à l'approche d'un magnifique rollier, Coracias G. garrulus en chasse. Dans l'après-midi nous rejoignons Michel Aymerich avec qui nous prospectons un vallon sur la route de Guelmim, sans succès, malgré le temps et l'heure propice. Nous ne trouverons que quelques jeunes Bufonidae (brongersmai, boulengeri ?)
Le soir, la température est fraîche, environ 15°, nous sortons vers 21h et prenons la route côtière qui descend vers le sud. En rentrant et après avoir exploré durant deux heures la route et certains abord nous décidons de rentrer. vers 23h, Serge me dit qu'il a vu un serpent ! je mets la voiture en travers pour éviter qu'un autre véhicule ne roule dessus mais en fait les serpents étaient sur le bas-côté et c'était un couple de Bitis arietans, le mâle poursuivant la femelle à quelques mètres de distance !! Séance photo nocturne avec Michel Aymerich et un ami, Serge, Romain et moi.

22 avril 7h: sur le terrain, nous réalisons les séances photo avec les Bitis, elle sont relativement calme, prennent bien la pause car il fait assez frais. Une fois relâchées vers 9h, nous nous dispersons pour chercher quelques reptiles car il n'y a pas de vent et la température est relativement douce. J'observe après un moment Serge s'affairer de loin et je le rejoins; il a vu un cobra qui s'est très rapidement caché dans un terrier de Psammomis obesus. Nous essayons de fureter dans le sol mais les galeries sont étendues et nous n'avons pas le matériel. Je m'éloigne alors tentant ma chance ailleurs alors que Serge insiste sur ce site. Mon regard croise alors Romain au loin qui est avec un marocain, bardé d'un sac et qui le suit. Je pense tout de suite à un aïssaoua et les rejoins. L'homme avait tout le matériel (pelle et miroir) pour déterrer notre cobra. je l'emmène sur le site et, au bout d'une trentaine de minutes, Ahmed n'y croyais plus. Nous lui demandons d'insister sur la partie centrale et plus profonde du réseau et il réussit enfin à le localiser et le faire sortir de son trou. Une grande émotion m'envahit, émotion que je revivrai lors du lâcher de cet animal majestueux qui nous aura supporté plusieurs heures pour les séances photos sans jamais montrer d'hostilité, simplement une attitude de défense que nous avons respecté.
En revenant vers la voiture nous avons trouvé une Bitis écrasée sur le bas côté et complètement desséchée.
L'après-midi, nous remontons la route allant de Sidi Ifni vers Guelmim et, en haut des gorges, nous découvrons une grande mare dans laquelle Peudepidalea boulengeri et Bufo mauritanicus chantent à foison en plein jour. Nous profitons pour faire quelques magnifiques photos.
On the road la nuit, 4 heures de route pour trouver seulement un Geckonia chazaliae, un bébé Bitis trouvé par Serge et quelques Bufonidae au chant dans une mare.

23 avril: dès 7h séance photo avec le cobra qui prendra sa pose de défense sans jamais la quitter tout en nous suivant incessamment du regard. Nous rééditons cette séance au coucher du soleil car la lumière y est très favorable. la grande difficulté dans l'approche photographique de ce serpent est son contraste. Il est en effet entièrement noir ou brun très foncé par endroits et nous devons utiliser parfois un réflecteur tellement les contrastes sont durs avec la lumière, même matinale.Notre noble ami sera relâché dans les environs, il se réfugiera dans un terrier proche et je lui souhaite bonne chance dans sa vie, qu'il ne finisse pas moribond comme ses congénères sur la place Jamaa El Fna... [-o<

24 avril: nous quittons Sidi Ifni après le petit déjeuner, nous prenons la route du sud pour Assaka et bifurquons avant pour nous rendre à Guelmim en passant près de Bou-Jerif. Le temps est semi couvert avec une légère brise du nord, nous faisons plusieurs halte, repérons quelques traces de serpents, quelques agames mais rien de plus. En remontant dans les collines menant à Fort Bou-Jerif, je vois une énorme Malpolon monspessulanus traverser la route. Elle ne tarde de pas à rejoindre le "coin des attentes de photographies" :-D :-"
Nous rejoignons l'oasis de Tighmert et la chambre d'hôtes "Nomades" après Guelmim où notre logeur Brahim nous attendait.
Après un bon souper, nous tentons une sortie sans succès car la pleine lune approche et le vent du nord devient plus vigoureux.

25 avril: nous prenons la route d'Assa, aux paysages lunaires et ponctuée de taches jaunes, oranges, que sont les couleurs principales des mâles d'Uromastyx acanthinura. Très farouches, nous nous contentons de les photographier au téléobjectif depuis la voiture. Nous pouvons aussi observer dans ces régions arides quelques écureuils terrestres de barbarie,
des Acantodactylus boskianus et petit lézard, l'Eremias à gouttelettes, Mesalina guttulata. Nous capturons une femelle gravide d'Uromastyx mais le stress ne nous permet pas de faire des images correctes, ainsi que la lumière de midi qui est beaucoup trop crue.

26 avril: sur la route vers plage blanche depuis Guelmim, peu après d'Abbouda, nous traversons un oued digne d'intérêt avec des balles falaises rocheuses, des anfractuosités, des terriers de rongeurs, de l'eau profonde, une végétation dense, bref un biotope favorable à beaucoup d'espèces de reptiles. Nous n'y observerons que des Mauremys leprosa vanmeerhaghei, la tortue aux yeux bleus, des échasses et de nombreux limicoles dont des petits gravelots et de nombreuses grenouilles vertes. Quelques Saurodactylus brossetti sous des pierres, une jeune Hemorrhois hippocrepis tuée par un berger...

27 avril: nous nous consacrons à une visite ornithologique de la palmeraie de Tighmert, buvons un thé avec Mr Abdou à l'ancien eco-musée très riche en collections d'objets et outils anciens et réalisons quelques photos d'oiseaux, d'un solifuge et de la grosse Malpolon monspessulanus au coucher du soleil.

28 avril: départ de serge pour Agadir et retour pour nous à Marrakech.

en savoir plus sur les oiseaux du Maroc

Voici la carte de notre trajet:
Image

Posté : 20 mai 2013 02:23
par Pierre-Yves
place maintenant aux images en commençant par quelques paysages rencontrés sur la route entre Marrakech et Agadir, toutes en beauté, entre couleur de latérite et floraison printanière.

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:26
par Pierre-Yves
autour de Tarroudant, un Eumeces, quelques plantes ensablées, une araignée saltique et une carapace de Testudo graeca.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:27
par Pierre-Yves
Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:30
par Pierre-Yves
dans l'oasis de Tiout, quelques paysages, des tortues grecques, des crapauds berbères, une noix d'argan

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:31
par Pierre-Yves
à Tiout mais dans un bassin extérieur, de nombreux Pelophylax saharicus dont un individu bleu

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:34
par Pierre-Yves
autour du fort abandonné près de l'oued Massa direction Tiznit: une chouette chevêche, une argiope lobée, des grenouiolles vertes et un scorpion Androctonus mauritanicus, une libellule rouge du genre Trithemis

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:38
par Pierre-Yves
Dans les collines après Tiznit direction Sidi Ifni: Buthus sp., paysages, un coléoptère rouge et noir, les gros Eugaster et une chenille d'Hyles livornica.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:41
par Pierre-Yves
à Sidi Rbat, photos matinales du crapaud berbère...

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:44
par Pierre-Yves
sur le chemin vers Sidi Ifni, une tarente, des photographes, un rollier, un Cochevis de Thekla, Galerida theklae et des splendides paysages:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:52
par Pierre-Yves
aux alentours de Sidi Ifni: une chenille non identifiée, quelques paysages, un juvénile Bufo brongersmai? boulengeri ?

Image

Image

Image

Image

Image

et Michel Aymerich en pose photographique avec le couple de Bitis arietans.

Image

Posté : 20 mai 2013 02:55
par Pierre-Yves
séance photo du couple de Bitis arietans, le mâle est le plus contrasté:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:57
par Pierre-Yves
Image

Image

Image

Image

Image

Posté : 20 mai 2013 02:59
par Pierre-Yves
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image