Première rencontre avec Vipera aspis

les serpents venimeux, non venimeux, d'Europe et d'ailleurs.

Messagepar Geo » 18 Avr 2008 18:34

Salut tout l'monde,

Etant donné la bien piètre qualité de mon unique photo de Vipera aspis, je ne me permets pas d'ouvrir un post à part entière et je remonte ce sujet qui de toute manière correspond bien puisqu'il s'agit également de ma première rencontre avec ce superbe animal et puis, pour moi aussi, ce fut une belle surprise à la différence qu'elle ne fut pas tout à fait improvisée.

Le petit village d'Hattonchâtel, dans la Meuse (55), est situé en hauteur ; la petite vallée qui l'entoure est principalement constitué de vergers (les fameuses mirabelles de Meuse !) parfois laissés en friches et où depuis des années des vipères y sont croisées. Il est assez fréquent qu'elles remontent jusqu'aux habitations où elles se sont forgés une sale réputation auprès des habitants.

Biotope:

Image

Image

De passage dans le coin fin août 2007, avec deux après-midi de disponibles, j'ai voulu partir à la rencontre de ces mals-aimés. Je ne saurais vous dire les températures, le ciel était relativement nuageux.

Ce n'est qu'au derniers instants de ma seconde promenade, après avoir croisé un Lacerta agilis et une Rana dalmatina, que j'ai surpris un specimen profitant d'un rayon furtif du soleil:

Image

(Désolé pour la qualité, mais bon...)

Par contre, malgrès une grande délicatesse de ma part, l'animal s'est vite enfoui dans la végétation alors que j'étais à peu près à 5 mètres de lui ; restant sur ce souvenir, je me demande comment certains d'entres-vous arrive si facilement à les approcher assez près pour les capturer...!

Très belle rencontre en tout cas !
Avatar de l’utilisateur
Geo
 

Messagepar Pierre-Yves » 18 Avr 2008 19:22

Merci .. je regarderai à la maison, suis encore au travail.
Tu sais il y a aussi des facteurs climatiques et de chance qui jouent sur le comportement et l'approche.
Plus il fait chaud, plus le serpe4nt sera vif à la détente. il y a la période: le printemps est plus propice aux approches car les reptiles et bien d'autres ne cherchent qu'à s'accoupler et en oublie le danger que nous représentons, c'est simplement hormonal .. et si tu approches avec des mouvements au ralenti, tu t'arrêtes quelques instants, tu te rapproches de 20 cm et ainsi de suite, tu arrive à une distance limite d'environ 1 mètre (parfois plus). après la vipère lèvera brusquement le museau et l'étape suivante sera la fuite. Il faut aussi baisser ton centre de gravité et te mettre le plus près du sol .. J'en ai saisi une à la main (avec des gants de soudeurs) en simple approche comme ça .. cela faisait 5 minutes que je la photographiais avec mon télé.
de retour de Croatie !
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Yves
admin
admin
 
Messages: 4366
Inscription: 31 Jan 2006 15:22
Localisation: Genève, Suisse

Précédente

Retourner vers les ophidiens

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité