accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photolivre d'orme contacter

Les mygales, araignées velues et effrayantes:
le grand frisson dans la nature!



L'objectif de cette page n'est pas de vous effrayer,
mais de vous sensibiliser à ces animaux de fort mauvaise réputation
et vous verrez en fait que ce n'est pas forcément le cas.
Les araignées présentées habitent toutes l'Amérique centrale et du sud.


Le texte et les photos sont l'œuvre de Dominique Chambettaz.

___________________________________________________________________

Notre ami Dominique CHAMBETTAZ s'est tué dimanche 24 Octobre 2004 dans un accident d'ULM.
C'était un homme généreux, toujours prêt à donner son amitié et à faire partager ses passions qui étaient nombreuses (élevages en tout genre, photographie animalière, plantes carnivores, informatique, aviation...).
Tous ses amis témoigneraient des faits suivants:
Quand on voulait des renseignements, Dominique était là!
Quand on recherchait des bestioles à élever, Dominique était là!
Quand on avait besoin d'un coup de main, Dominique était là !
Quand on avait le moral à zéro, Dominique était là!
Et tout cela dans la bonne humeur agrémentée de séries de jeux de mots qui frôlaient parfois le génie. Saches Dom mon ami, que tu vas nous manquer énormément et que tu resteras à jamais dans nos coeurs.



Voici quelques uns des messages laissés par Dom sur mon livre d'or, qui témoignent de sa personnalité inoubliable:

"Juste deux mots : bra vo! Que dire de plus? Ah si, tu peux être très fier de ton travail, ça tombe bien, moi aussi :o)) On arrive à se demander ce que tu nous mijotes pour la prochaine fois. Amitiés dom".

"Pour quelqu'un qui ne se dit pas Entomologiste, je trouve que tu assures carrément! Ta page sur les Lépidoptères est superbe. Je ne peux que te féliciter! amitiés dom".

"Salut Pierre Yves, je t'écris avec les Coâââ -coâââ en fond sonore, c'est magnifique, t'es en train de me filer le virus de la Guyannite aigue!!Super boulot,le prochain, dis......c'koi?? amicalement dom".

"...........!! silence dans la salle, volume!!extase!! Merci, encore merci, j'ai collé l'adresse dans les favoris, je m'en vais te faire une pub carabinée!!! Quel travail, un site comme celui-là ne se visite pas, il se savoure. Amicalement Dom".

___________________________________________________________________

Règne Animal
Embranchement des arthropodes
Classe des Arachnides
Ordre des Araneae
Sous ordre des Mygalomorphae
Famille des Theraphosidae


Lasiodora      Brachypelma      Psalmopoeus      Aphonopelma      Chromatopelma


Acanthoscuria geniculata (Brazilian white knee)
Comme son nom (anglais) l'indique, elle est originaire du Brésil, c'est une bête assez farouche, très nerveuse, et qui n'hésite pas à se mettre en position de défense ou à projeter des poils urticants à la moindre alerte; elle ne cherche  néanmoins pas à mordre.
Ce qui est remarquable chez cette espèce, c'est son appétit sans fin, elle dévore tout ce que nous pouvons lui présenter, verre de terre, limaces, jeunes poissons, souris, blattes, etc. Il arrive parfois que la peau de l'abdomen se déchire sous la pression des réserves. Elle vit sur un substrat humide, dans une température moyenne de 24 à 26°, et 70 à 80% d'humidité.

Mygale Acanthoscuria geniculata Acanthoscuria geniculata

Acanthoscuria geniculata.Photos D. Chambettaz.



Lasiodora parahybana (Brazilian salmo pink birdeater tarantula)
Se trouve dans la forêt humide de l'est du Brésil, une des plus grosses mygales, peut attendre largement les 12 cm de corps (en captivité). Son comportement est relativement calme, c'est une araignée terrestre particulièrement active, elle passe la majorité de son temps à réaménager son lieu de vie, elle se nourrit de tout ce qui bouge, quand ce n'est pas trop gros! Sa température idéale, 25 27°, et 75 à 80% d'humidité.

Lasiodora
Lasiodora parahybana, Photo D. Chambettaz.



Brachypelma (Euathlus) vagans (Mexican redrump tarantula)
Originaire du Mexique, on la trouve aussi au Guatemala et au  Costa Rica; elle mesure 7 cm au maximum. C'est une araignée terrassière, qui peut creuser des galeries; elle a la particularité de "bombarder" c'est à dire de projeter des poils urticants pour se défendre. Elle n'a pas le tempérament mordeur, et elle vit plutôt dans les endroits semi désertiques. Autre détail, c'est une espèce protégée par la convention de Washington.

Brachypelma vagans Brachypelma vagans Brachypelma vagans
Face dorsale face ventrale
avec détail des chélicères
un autre individu
trouvé sur le pas de la porte
de la chambre de l'hôtel
Brachypelma (Euathlus) vagans, Coba, Mexique 1985, photos Pierre-Yves Vaucher.

Une espèce pratiquement semblable vit au Texas, elle a pour nom Aphonopelma anax, la robe est tout a fait la même; ce qui la distingue?...une rangée de poils piquants sur les pattes avant!
Aphonopelma anax mâle <- Aphonopelma anax ->,
mâle (à gauche) et parade nuptiale (à droite),
à noter l'abdomen pâle de la femelle .
Photos D. Chambettaz.
anax parade


haut de page

Brachypelma (Euathlus) boehmei (Mexican fireleg tarantula)
superbe mygale aux mœurs terricoles, plutôt souterraine, elle mesure à l'age adulte environ 7 à 8 cm, elle vit dans les zones désertiques de la cote pacifique du Mexique, elle est relativement docile en comportement, quoi qu'il faille se méfier de son caractère "bombardeur"; en effet, ses poils urticant sont parmis les plus actifs! Mais hormis ce petit détail, il n'y a pas grand risque. Il est quand même dit que son venin est relativement .....nocif, mais je n'essayerais pas!
C'est une espèce qui est protégée par la Convention de Washington! Il est évident que dans la nature, la nourriture étant plus rare, les tailles maximales avoisinent les 7/8 cm.

brachypelma boehmei femelle
Brachypelma (Euathlus) boehmei. Photo D. Chambettaz



Psalmopoeus irminia (Venezuelan suntiger)
Très belle mygale, il faut toutefois noter qu'elle est classée dans le genre agressif; dérangée, elle se mettra en position de défense, n'hésitera pas à mordre s'il en était nécessaire; elle a la particularité d'émettre des sons, on dit qu'elle stridule.
Mis à part ça, elle possède  des mœurs arboricoles,  vit dans les zones humides des forets du Venezuela et  sa taille maximale avoisine les 10 cm pour les femelles. Elle est munie de très longues pattes, ce qui lui donne plus de 25 cm d'envergure. Elle ne bombarde pas, et se nourrit de petits criquets et autres insectes.

psalmopoeus irminia fem juv
Psalmopoeus irminia. Photo D. Chambettaz



Aphonopelma seemani (Costarican zebra tarantula)
Originaire du Guatemala, du Costa Rica et du sud des États Unis. La taille moyenne est environ de 6 à 7cm.Quand nous parlons taille, il s'agit de la longueur du corps, les pattes viennent en plus!
C'est une très grande terrassière, plutôt discrète, et donc difficile à photographier! Elle a un comportement relativement calme, la méfiance sera quand même de rigueur. On la trouve aussi dans les forets tropicales de la côte Pacifique du Panama.

aphonopelma seemani femelle
Aphonopelma seemani. Photo D. Chambettaz.



Chromatopelma cyanopubescens (greenbottle blue tarantula)
Pays d'origine: les forêts humides du Venezuela, et le long de la rivière Paraguay.
C'est une  superbe espèce, qui mesure environ 6 à 7 cm  à l'âge adulte. Le vert olive foncé du céphalothorax, le rouge-orange de l'abdomen et les pattes bleutées en font un exemple type de ce que la nature est en mesure de nous offrir. C'est une mygale terrestre, qui a la particularité de se déplacer à des vitesses fulgurantes, surtout le mâle, plus petit en taille. En élevage, il est constaté une fois de plus que ce n'est pas une espèce agressive, mais il faut prendre garde à sa rapidité, donc aux risques de fuites éventuelles, ce qui est dangereux pour l'animal.
Son régime est omnivore, et c'est une espèce vorace. Autre détail: la femelle peut cohabiter avec le mâle, à condition qu'il y ait assez de place.

Mygale chromatopelma
Chromatopelma cyanopubescens. Photo D. Chambettaz.


blabera fusca , jeune et femelle adulte
Blabera fusca, la "bouffe" de choix pour tout ce joli monde. Photo D. Chambettaz.
Note de Pierre-Yves: comme nous le voyons dans le texte de Dominique, les mygales ne sont pas des araignées particulièrement agressives; au Mexique où j'ai rencontré la Brachypelma vagans, en la découvrant sous une pierre, malgré toutes les manipulations dont elle a été l'objet pour les besoins de la photo, elle n'a guère manifesté d'agressivité, à peine levé les pattes en guise d'avertissement. Par contre, si j'avais connu sa faculté de projeter ses poils urticants, je me serais montré plus attentif, mais elle n'en a pas fait usage.

Chambettaz Dominique:
47ans, passionné de photo animalière, éleveur d'arthropodes par passion.
métier: technicien en robotique.
ma phrase favorite: j'habite chez mes animaux
ma conviction: la vie est un privilège, la protéger est un devoir.


haut de page