accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photolivre d'orme contacter

L'orvet, Anguis fragilis.

Il est des habitants de notre commune qui se font particulièrement discrets, qui ne sortent que par temps humide, qui passent accidentellement, mais fort heureusement rarement, sous la tondeuse, que l'on croit être serpent sans en être convaincu, qui peuvent faire la joie des enfants lors d'une rencontre car ils se montrent particulièrement dociles; mais, attention, si vous les manipulez, faites-le avec délicatesse sinon vous risqueriez de vous retrouver avec un bout de queue frétillant dans votre main.
Il est vrai que ce petit animal possède la faculté d'autotomie, qui consiste à se séparer d'une partie de sa queue en cas de danger (l'appendice perdu et gigotant servira d'appât au prédateur alors que l'animal entier sera sauf), grâce à des vertèbres prévues à cet effet. Vous avez donc deviné, j'en suis sûr, que le sujet de la rentrée est apparenté aux lézards: il s'agit de l'orvet, ou Anguis fragilis qui tient son nom latin de la fragilité de son extrémité. De la famille des anguidés (reptiles), il est le seul lézard apode (dépourvu de pattes) de France. Son corps peut paraître assez massif car il peut atteindre cinquante centimètres. Les mâles sont plus grands que les femelles, de couleur généralement unie allant du bronze clair au brun en passant par le gris: certains mâles possèdent quelques taches bleues sur les flancs. La femelle, de taille sensiblement plus modeste, est caractérisée par une ligne vertébrale foncée séparant deux bandes plus claires et des flancs foncés.
Sa reproduction est assez particulière car la femelle donne naissance en août ou en septembre à des petits tout formés qui sortent de leur enveloppe vitelline sitôt expulsés par la mère: il s'agit d'ovoviviparité contrairement à la plupart de nos lézards qui sont ovipares, c'est-à-dire qu'ils pondent des oeufs. L'ovoviviparité assure un taux de réussite plus élevé car elle évite le stade de la ponte et de l'incubation. Les petits naissent au nombre de 5 à 25 et mesurent entre 4 et 7 centimètres, de couleur gris clair avec un ligne vertébrale brune. Les accouplements ont lieu entre les mois d'avril et juin.
Dans notre région comme partout en France et en Europe centrale où il habite, l'orvet a une nette préférence pour des biotopes ombragés et humides comme les bois de Jussy et de Veigy en ce qui nous concerne. Il peut alors fréquenter les propriétés attenantes à ces forêts et sera alors plus aisément observable. Il est présent également dans les prairies, les bords de fossés, les broussailles touffues, les bruyères, les tas de bois, les décombres et les galeries de rongeurs. L'orvet est présent dans les Alpes jusqu'à 2000 mètres et plus. A noter qu'il ne s'expose au soleil qu'au printemps et à l'automne, fuyant les grosses chaleurs. Ce lézard apode est capable de creuser ses propres galeries et refuges dans un terrain meuble. Il est surtout actif le soir mais peut être vu en plein jour.
Sa période de repos (hibernation) correspond à celle des batraciens et reptiles de France: à savoir de fin octobre à mars, période plus étendue en altitude. Il se réfugie alors sous une racine, dans un trou, sous une souche, jusqu'à 70cm de profondeur et parfois en groupe. L'orvet se nourrit principalement de vers de terre, limaces, de cloportes et d'araignées, d'insectes et de leurs larves: il est donc, comme le crapaud, très utile pour limiter la prolifération des ravageurs de potagers et autres jardins d'agrément. Vous ne me croirez pas si je vous dis qu’il peut vivre une bonne trentaine d’années…!
A noter encore qu'il possède des paupières amovibles, que son oreille moyenne est peu visible, qu'il est capable malgré sa nonchalance apparente de se déplacer très vite lorsque sa température interne l'y autorise, qu'il est particulièrement paisible et ne cherche jamais à mordre; de toute manière, la taille de ses mâchoires ne blesserait qu'à peine un doigt de nourrisson....humain!
Post-scriptum: avant de passer la tondeuse, si vous habitez près d'une forêt, parcourez votre terrain!
Tous les batraciens et reptiles de France sont protégés de capture, déplacement, destruction, ainsi que leurs biotopes.

orvet orvet
Anguis fragilis, mâle.

l'orvet est un lézard docile.

anguis3.jpg anguis4.jpg
Anguis fragilis, Navacelles, Hérault.
l'orvet possède une langue épaisse et courtement bifide.

haut de page

précédentesuivante