accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photolivre d'orme contacter

Observations de la reproduction du crapaud commun, Bufo bufo, dans la réserve naturelle des Prés-de-Villette (Genève).


Créée en 1974, la réserve naturelle des Prés-de-Villette se situe au coeur des bois de Jussy et est une réserve d'importance nationale qui comprend des milieux forestiers, des étangs, des marais, des prairies humides, des fossés. L'interpénétration de la faune dans ces différents milieux est caractéristique (sangliers, chevreuils, lièvres). Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux ont été recensés aux Prés-de-Villette. Cette diversité est due à la présence de nombreux habitats très différents les uns des autres (zones ouvertes, roselières, prairies humides, ourlets forestiers, zones boisées…), qui amènent chacun leur lot d’espèces caractéristiques. On observe 24 espèces de libellules aux Prés-de-Villette, principalement due à un ensemble important et diversifié de milieux essentiels au développement de ces espèces. La juxtaposition d’un système fermé (forêt) et d’un système ouvert (marais) explique la diversité en papillons riche de 34 espèces. Parmi les 22 espèces suisses d’amphibiens, 8 sont présentes aux Prés-de-Villette. Le sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), le crapaud commun (Bufo bufo), la grenouille rousse (Rana temporaria), la grenouille agile (Rana dalmatina), la grenouille verte (Rana esculenta cplx.), le triton crêté (Triturus cristatus), le triton palmé (Triturus helveticus), le triton alpestre (Triturus alpestris) sont menacés au niveau suisse et leur protection fait partie des objectifs prioritaires de cette réserve. Au niveau des reptiles, il est possible d'observer le lézard des murailles (Podarcis muralis), la couleuvre à collier (Natrix natrix) et plus rarement la cistude d'Europe (Emys orbicularis) à qui fait malheureusement concurrence la tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) provenant de lâchers sauvages. Le lézard des souches (Lacerta agilis) est donné comme présent dans les bois de Jussy (atlas de répartition des amphibiens et reptiles du canton de Genève, 1993) mais je ne l'ai jamais observé; l'orvet (Anguis fragilis) est encore observable de même que la vipère aspic (Vipera aspis) mais cette dernière information reste à confirmer.
Pour les amateurs de réserve naturelle, les Prés-de-Villette, dans les bois de Jussy, sont un réservoir de curiosités. Pour s'y rendre, on peut se renseigner auprès de Pro Natura Genève (16, rue Chausse-Coq, 1204 Genève, tél. 022 311 10 10) et demander le numéro spécial Malagnou 2/98 "Les Prés-de-Villette".
Il est important, pour la tranquillité des animaux, de ne pas s'écarter des chemins de la réserve et, surtout à cette époque, de rester attentif où nous déposons nos pieds. Les crapauds ne sont pas toujours visibles et ils pullulent aux abords des points d'eau.
Le 26 mars 2006, je me suis rendu dans cette réserve pour observer la reproduction du crapaud commun et de la grenouille rousse. Cette dernière avait malheureusement déjà pondu et n'a donc pas pu être observée; les pontes étaient beaucoup moins nombreuses que celles que j'avais pu voir il y a 5 ans, ce qui est inquiétant.
Quant au crapaud commun, il y en avait des centaines, principalement des mâles. Ils étaient concentrés dans les étangs forestiers et peu se trouvaient dans les marais ou étangs ouverts. Il y en avait dans le sous-bois, dans les flaques, dans les fossés (isolés). Les femelles étaient littéralement prises d'assaut par les mâles et certaines risquaient la noyade car jusqu'à dix mâles étaient aggripés entre eux et sur elle. Certaines femelles étaient même assaillies au retour de ponte sur la terre ferme. J'ai pu en dénombrer une dizaine. Seul un couple semblait être en relative sérénité pour la ponte. Le comportement des mâles de crapauds est assez surprenant en période de reproduction: ils s'accrochent à tout objet de la circonférence d'une femelle virtuelle. Entre eux et isolément (si il n'y a pas de femelle) ils répondent à la tentative d'accouplement par l'émission d'un cri qui déclenche la libération de l'étreinte du mâle assaillant. Les rugosités dorsales permettent également aux mâles de ne pas se tromper de cible, la femelle possédant une peau du dos lisse.
Les cordons d'oeufs (environ 20.000) sont déposés près de la surface ou plus en profondeur mais toujours accrochés à la végétation immergée. D'ici une dizaine de jours, le développement embryonnaire sera achevé et on pourra observer des masses grégaires de plusieurs dizaines de milliers de têtards noirs recherchant la chaleur sur les bords peu pentus et exposés au soleil des étangs.
Les conditions météorologiques étaient agréables: 21°, ensoleillement fort, vent du sud à sud-ouest modéré. J'ai également vu le triton alpestre, la grenouille verte et de nombreux lézards des murailles se chauffant en lisière de forêt.


ponte_bufo1.jpg ponte_bufo2.jpg ponte_bufo3.jpg
Étang forestier de Pré Bordon (réserve biologique forestière).

Étang ouvert, peu de crapauds observés.


Pré Bordon, un des étangs les plus peuplés en crapauds.

bufo1.jpg bufo2.jpg bufo3.jpg
Mâle en attente sous l'eau.



Mâle en déplacement au sol.



Femelle ayant effectué sa ponte et se tapissant dans l'humus la journée en attendant de regagner son gîte habituel.

bufo4.jpg bufo5.jpg bufo6.jpg
Comportement typique du mâle s'agrippant à tout!

Mâle en bordure d'étang.


Mâles dont l'un a pris pour partenaire un morceau de bois flottant !

bufo7.jpg bufo8.jpg bufo9.jpg
La pression se fait sentir...

Mais que de monde pour un bout de bois !

Un peu de calme ?

bufo10.jpg bufo11.jpg bufo12.jpg
Amas d'une dizaine de mâles sur une femelle.
Photo Florian Vaucher.


Inutile de la libérer, elle sera à nouveau prise d'assaut dans les 2 minutes.


Le risque de noyade est évident si elle n'arrive pas à se libérer et venir respirer à la surface; l'épuisement gagne cette femelle.

bufo13.jpg bufo14.jpg bufo15.jpg
Ce mâle se repose.

Même au sol, les femelles se font harceler.

Ce mâle insiste mais elle a déjà pondu.

couple_bufo.jpg oeufs_bufo.jpg ponte_temporaria.jpg
Un couple isolé.

Ponte du crapaud commun.

Ponte de la grenouille rousse.

bufo_rana.jpg Viola_odorata.jpg Tussilago_farfara.jpg
Rana esculenta Kl. et Bufo bufo en arrière plan.

Viola odorata, la violette, préfère les endroits exposés.

Tussilago farfara ou tussilage.


Photos Pierre-Yves Vaucher

haut de page