accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photoforumme contacter

Faune de Corse: aperçu entre mer et montagne, de Calvi à Bavella et Bonifacio.


>Du 20 juillet au 4 août 2010, nous sommes partis en vacances en Corse, mon épouse, mon fils cadet et moi. Après une journée de mer entre Nice et Calvi, nous accostons sur l'île de beauté.
Ce n'était certes pas du tout la saison pour l'observation optimale de la faune et de la flore, mais j'ai toutefois pu faire quelques observations intéressantes. L'espèce marquante de Corse que je n'ai malheureusement pas pu voir et ce, malgré de gros orages en montagne, est la salamandre corse, Salamandra corsica. J'ai eu également beaucoup de difficultés pour trouver le crapaud vert, Bufo (Pseudepidalea) viridis, malgré des biotopes propices comme la plage de Cupabia qui pourtant recelait d'innombrables Pelophylax bergeri et quelques cistudes, Emys orbicularis. Je me suis heurté à la difficulté d'observation et de prise de vue du discoglosse corse, Discoglossus montalentii, cette grenouille étant très craintive et rapide à la fuite, fréquentant des rivières coulant dans des lieux escarpés, glissants et peu commodes d'accès.
Parfois la chance et ma curiosité me donnait des résultats plus faciles en trouvant cette espèce en compagnie de l'Euprocte corse, Euproctus montanus, dans un bassin de rétention d'eau comme il y en a à Zoza. C'est dans cette vallée que j'ai trouvé l'unique Hierophis viridiflavus morte sur la route. La magnificence des aiguilles de Bavella compense le peu de reptiles fréquentant cet endroit. Seuls quelques insectes butinaient les immortelles communes, (Helichrysum stoechas) de la famille des Astéracées, une des rares plantes encore en fleur à cette saison. J'ai été frappé par le peu de variété des insectes rencontrés, tout au plus une dizaine de papillons et de sauterelles; là encore, ce n'est pas la meilleure saison. Très peu d'oiseaux et un seul hérisson de nuit sur la route.
Nous avons visité le plateau de Coscione près de Quenza, quelques insectes, lépidoptères et lézards se faisaient discrets et peu nombreux par rapport à ce qu'on peut rencontrer dans les Alpes à pareille époque. Dans l'ancien fortin de Bonifacio, exploré par temps frais et bruineux, j'ai pu trouver quelques Discoglosses sardes, Discoglossus sardus, peu de rainettes sardes, Hyla sarda et aucun crapaud vert. Une très belle argiope lobée avait tissé une toile impressionnante.
La rivière U Cavu au nord de Porto Vecchio apporte son lot de touristes car l'endroit est très agréable pour la baignade en rivière, les rives sont fréquentées par de nombreux Podarcis tiliguerta que j'ai surpris mangeant des restes de pic-nic (jambon, pain, fruits) ! Au fond de ce canyon magnifique et en remontant dans les montagnes, il est possible de rencontrer la salamandre corse au printemps ou à l'automne.
Pour une halte en Corse du sud, loin des plages et des moustiques, optez pour Le Ranch, à Sorbollano. La cuisine de Madame Mariani est délicieuse et l'endroit calme.

carte de Corse.jpg

>La carte de Corse avec les lieux prospectés.

corsica1.jpg corsica2.jpg corsica3.jpg corsica.jpg
Le reptile le plus aisé à observer en bord de mer reste la tarente, Tarentola mauritanica. De splendides Éphippigère vert vif, Uromenus brevicollis insularis? se voient en nombre la nuit autour des lampadaires.

corsica5.jpg corsica15.jpg corsica7.jpg corsica8.jpg
Uromenus brevicollis insularis; pour les lézards, je n'ai malheureusement croisé que le lézard tyrrhénien, Podarcis tiliguerta, dont voici quelques exemplaires photographiés vers Filitosa. De nuit j'ai pu rencontrer un hérisson (u Ricciu).

corsica9.jpg corsica10.jpg corsica11.jpg corsica12.jpg
Toujours près de Filitosa, je rencontre quelques rainettes sardes en couzrs de métamorphose. Les pins à Bavella sont magestueux et travaillés par les rigueurs climatiques.

corsica13.jpg corsica14.jpg corsica27.jpg corsica28.jpg
Quelques lépidoptères se posent sur les fleurs, rares: le silène (Brintesia circe) et L'Amaryllis (Pyronia tithonus) mâle se cotoient le temps d'un butinage éphémère; plus loin, une aconit, Aconitum napellus corsicum brille de son éclat bleu.

corsica57.jpg corsica18.jpg corsica25.jpg corsica20.jpg
De nombreux insectes diptères (ici deux syrphidae avant le lepture fauve) et quelques papillons (ici encore un Amaryllis) butinent à Bavella, principalement sur les immortelles et les églantiers. Photos Kenza Vaucher

corsica21.jpg corsica22.jpg corsica23.jpg corsica24.jpg
Un longicorne, le lepture fauve (Paracorymbia fulva) partage les fleurs avec des argus qui sont assez nombreux, mais dont les espèces sont difficiles à déterminer. Ici une femelle d'Azuré de l'ajonc, sous espèce corse (Plebejus argus corsicus), suivi d'un gros diptère. Photos Kenza Vaucher.

corsica29.jpg corsica33.jpg corsica32.jpg corsica36.jpg
Le ballet des Calopteryx, Calopteryx virgo en bord de ruisseau sur le plateau de Coscione est magnifique; le mâle est à gauche, la femelle dévore un diptère. Il existe deux espèces en Corse: Calopteryx virgo et Calopteryx haemorrhoidalis.

corsica38.jpg corsica34.jpg corsica40.jpg corsica41.jpg
Une Calopteryx mâle, un couple de gerris (Les Gerris lacustris sont des insectes hémiptères du même ordre que les punaises), un couple de papillons nacrés qui finit en trio...

corsica9.jpg corsica42.jpg corsica43.jpg corsica44.jpg
Les paysages du plateau de Coscione près de Quenza forment une vuie paisible dont l'accès est facile; compter environ une journée de marche pour en faire le tour. Ici prospèrent vaches, chevaux et cochongliers; une femelle de lézard thyrrénien se laisse approcher de très près.

corsica45.jpg corsica46.jpg corsica47.jpg corsica48.jpg
Suite de la ballade au plateau de Coscione et fourmilion de la famille des Myrmeleontidae. Ce document montre les différentes espèces françaises.

corsica49.jpg corsica50.jpg corsica51.jpg corsica52.jpg
Une belle Pelophylax bergeri en bord de route vers Zoza et les grands discoglosses sarde, Discoglossus sardus, près de Bonifacio.

corsica53.jpg corsica54.jpg corsica55.jpg corsica56.jpg
Discoglossus sardus, mâle adulte face ventrale et juvénile; rainettes sardes, Hyla sarda.

corsica57.jpg corsica58.jpg corsica59.jpg corsica60.jpg
Hyla sarda juvénile, Discoglossus sardus, Argiope lobata (Bonifacio) et Pelophylax bergeri, plage de Cupabia.

corsica65.jpg corsica62.jpg corsica63.jpg corsica64.jpg
Pelophylax bergeri prenant la pose, Emys orbicularis à l'embouchure de la petite rivière de Cupabia.

corsica61.jpg corsica66.jpg corsica67.jpg corsica68.jpg
Quelques magnifiques criquets (dont un exemple d'homochromie sur le sable exemplaire), un Locusta migratoria migratoria et des Pelophylax bergeri faisant la sieste: Cupabia.

corsica69.jpg corsica70.jpg corsica71.jpg corsica72.jpg
Locusta migratoria migratoria est le plus grand criquet de Corse. Ces photos ont été réalisées avec un zoom Zuiko 50-200mm.

corsica73.jpg corsica74.jpg corsica76.jpg corsica77.jpg
Le fameux euprocte de Corse, Euproctus montanus, par ordre: mâle, femelle, et mâle: le mâle possède une ligne vertébrale marquée, une tête massive et triangulaire et un cloaque proéminent, caractéristique des salamandridés; ici à Zoza.

corsica78.jpg corsica79.jpg corsica80.jpg corsica81.jpg
Femelle à gauche, mâle à droite.

corsica82.jpg corsica83.jpg corsica84.jpg corsica85.jpg
Euprocte et différents insectes: hymènoptère, diptère et lépidoptère (Argus ssp) butinant sur des immortelles.

corsica86.jpg corsica87.jpg corsica88.jpg corsica89.jpg
Suite des butineurs principalement sur des immortelles, au Col de Bavella.

corsica90.jpg corsica91.jpg corsica92.jpg corsica93.jpg
Un coléoptère de la famille des cerambycidae, le Lepture porte-coeur Corymbia cordigera, une mouche Syrphus ribesii, un orthoptère (larve de Tettigonia viridissima ?) et un Podarcis tiliguerta à Bavella.

corsica94.jpg corsica95.jpg corsica96.jpg corsica99.jpg
Ce ruisseau près de Bavella abritait des larves d'euproctes et de Salamandra corsica, des euproctes adultes (ici un mâle) et l'endémique Discoglossus montalentii.

corsica97.jpg corsica98.jpg corsica100.jpg corsica101.jpg
Cloaque de la femelle et du mâle (droite) d'Euprocte, Discoglossus montalentii de nuit, repéré grâce aux yeux dans le faisceau de la lampe de poche. Un couple de lézards tyrrhéniens, femelle sur cette ligne, mâle sur la suivante.

corsica102.jpg corsica105.jpg corsica103.jpg corsica104.jpg
Et pour finir un magnifique crapaud vert femelle, Bufo (Pseudepidalea) viridis, trouvé en bord de route direction Cupabia.