Conservation et protection de l'herpétofaune d'une réserve

en lien avec la faune et la flore
Avatar du membre
Bam
membre junior
membre junior
Messages : 60
Enregistré le : 30 juin 2006 14:39
Localisation : Belgique

Conservation et protection de l'herpétofaune d'une réserve

Message par Bam »

Je vous fais partager le résumé d'une action de sauvegarde effectuée par mes soins et qui explique mon absence du forum ces derniers temps même si je le survole très fréquemment. :wink:
(Pour des raisons qui me sont propres,les noms des lieux ne seront pas indiqués)
DESCRIPTION DE LA REALISATION:
-Mesures techniques en vue de la conservation de populations de 3 espèces de reptiles (Anguis fragilis,Zootoca vivipara, Podarcis muralis) et de 4 espèces de batraciens (Triturus alpestris,Triturus vulgaris,Triturus helveticus,Bufo bufo) aux abords de la réserve.
-Mesures de sensibilisation auprès des responsables de la réserve et de la SNCB.
-Mise en évidence d’une importante population de Podarcis muralis non répertoriée.
Biotope constitué d’une part par la réserve naturelle avec plusieurs milieux tels que prairies humides,roselières et mares et d’autre part par les voies ferroviaires principales X et Y,d’une voie secondaire dite de garage,d’une voie secondaire industrielle désaffectée et d’une zone de stockage de matériaux appartenant à la SNCB.
OBJECTIFS POURSUIVIS:
Permettre le maintien et le développement des effectifs des populations présentes grâce à l’optimisation du biotope (entretien,réalisation de quelques aménagements,contrôle régulier sur le terrain,…) en partenariat avec les responsables de la réserve naturelle et de la SNCB.
PRINCIPALES ETAPES DE LA REALISATION:
Réunion avec les responsables de la SNCB sur le terrain (avril 2007) avec pour résultats :
-arrêt total des pulvérisations d’herbicides sur le réseau secondaire moyennant un fauchage manuel avec mise en place de panneaux indicatifs et diminution sur les voies principales.
-sur mes recommandations la SNCB ne démantèle pas les infrastructures techniques à savoir les micro habitats anthropiques forts importants (caniveaux et leur couvercle,traverses,dépôts divers de matériaux,…)
-démantèlement total de la ligne industrielle désaffectée évité .Resteront les traverses et micro habitats divers.
A venir :
- création d’une zone refuge (empierrements) au sein même de la réserve favorisant une moindre dispersion des batraciens lors de la migration.
-démarches auprès de la ville et de la SNCB en vue de l’obtention de deux parcelles abritant de gros effectifs de lézards. Etablissement d’un partenariat pour une concertation ultérieure dans le cadre de l’élaboration d’un projet RAVeL (reconversion des lignes désaffectées en pistes cyclables utilisées également par les piétons et cavaliers) sur le site.
CONCLUSION:
Du point de vue de la biodiversité,la découverte d’une importante population de Podarcis muralis a automatiquement impliqué une sensibilisation des personnes concernées .La protection des différents biotopes,leur entretien et dans une moindre mesure leur extension favoriseront naturellement son développement.
Responsabilisation de la SNCB qui prend ici conscience (localement ) du grand intérêt herpétologique de certaines de ses infrastructures (à développer !).
La durabilité du projet sera effective tant que le contrôle des populations et l’entretien des biotopes seront réguliers toujours en partenariat avec la SNCB et les responsables de la réserve.
********************************************************************************************
Il s'agit en fait d'un résumé très (trop!) condensé réalisé dans le cadre d'une candidature posée en vue de l'obtention éventuelle d'un prix decerné chaque année par un groupe de travail sur l'herpétofaune belge dénommé Rainne.
Vos remarques,critiques,avis ou questions sont les bien venus.
Si cela vous intéresse,je balancerai quelques photos du site et de certains animaux (pas eu le temps...).

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 3145
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves »

Et bien je te tire mon chapeau si tu as réussi à obtenir tout ça de la part de la Société Nationale des Chemins de fer Belges (?).
C'est vrai que les empierrements des voies de chemins de fer attirent de nombreux reptiles par les micro biotopes ainsi créés. Je m'étonne toutefois qu'il n'y ait pas plus d'espèces, pas de serpents ?

Avatar du membre
Bam
membre junior
membre junior
Messages : 60
Enregistré le : 30 juin 2006 14:39
Localisation : Belgique

Message par Bam »

Déjà à la base le nombre de reptiles est limité en Belgique:
-4 espèces de lézards (l'orvet,le vivipare,le muraille et le lézard des souches)
-3 espèces de serpents( la coronelle lisse,la collier et la vipère péliade)
Ensuite la grande majorité des populations de reptiles existantes et principalement celles des serpents et du lézard des souches sont situées plus au sud du pays.De plus elles sont confinées sur des surperficies minuscules voir même relictuelles.Cependant certaines de ces populations peuvent être constituées d'un nombre important d'individus. Pour la petite histoire,même si le lézard des murailles est indigène chez nous,il y a fort à parier qu'il ne le soit pas là où je l'ai découvert.En effet plusieurs gares de triage abritent des populations totalement isolées.D'où l'hypothèse de transports accidentels d'individus à partir de wagons marchandises provenant de France (Laurent&Graitson).Populations qui seraient établies depuis plusieurs dizaines d'années voir plus lors du plein essor des charbonnages.Ici plus qu'ailleurs (de part l'expansion démographique et tout ses conséquences que l'on connaît pour l'environnement) les infrastructures ferroviaires jouent un rôle capital dans la survie des populations de reptiles en remplaçant purement et simplement les milieux dits naturels maintenant disparus.
Certaines de ces lignes,qu'elles soient désaffectées ou pas,permettent une extension des populations mais aussi parfois des échanges entre certaines d'entre elles.Intéressant non?

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 3145
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves »

hypothèses très intéressantes ... les geckos, rainettes et les mygales arrivent par bateau, alors pourquoi pas les lézards prenant le train. C'est plus que plausible.
Je ne savais pas qu'il y avait si peu de reptiles en Belgique.
En tous cas j'espère que la SNCB va tenir son aide.

Avatar du membre
Staff
membre junior
membre junior
Messages : 32
Enregistré le : 13 août 2006 10:14
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Staff »

Bonjour,
Cette réserve a t-elle un statut?
Merci pour la réponse.
Staff

Geo

Message par Geo »

Félicitation Bam pour ce projet honorable, et effectivement je suis partant pour voir quelques images de tout cela !

Avatar du membre
Bam
membre junior
membre junior
Messages : 60
Enregistré le : 30 juin 2006 14:39
Localisation : Belgique

Message par Bam »

Staff a écrit :Bonjour,
Cette réserve a t-elle un statut?
Merci pour la réponse.
Staff
Le site est effectivement classé Natura 2000 et est géré par le Cercle des Naturalistes de Belgique (C.N.B.).
Pourquoi cette question?

Avatar du membre
Staff
membre junior
membre junior
Messages : 32
Enregistré le : 13 août 2006 10:14
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Staff »

Bonsoir,
Projet du Ravel.
Celui - ci est à mon avis, dangereux pour cette réserve.
Surtout qu'elle a le statut de Natura 2000.
Staff

Avatar du membre
Pierre-Yves
admin
admin
Messages : 3145
Enregistré le : 31 janv. 2006 15:22
Localisation : Genève, Suisse
Contact :

Message par Pierre-Yves »

Staff a écrit :Bonsoir,
Projet du Ravel.
Celui - ci est à mon avis, dangereux pour cette réserve.
Surtout qu'elle a le statut de Natura 2000.
Staff
Staff, te serait-il possible d'être plus clair et par cela moins "énigmatique" ?
Car franchement je ne comprends pas ta réponse, Bam peut-être ?

Avatar du membre
Staff
membre junior
membre junior
Messages : 32
Enregistré le : 13 août 2006 10:14
Localisation : Belgique
Contact :

Message par Staff »

Bonsoir,
Etant contre le projet du Ravel (béton) tranversant une réserve
naturelle.
Staff

Répondre