accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photoforumme contacter

La couleuvre à collier, Natrix natrix.


Étant enfant, je me plaisais à occuper mon temps libre à parcourir la campagne pour rechercher toute sorte d'animaux qui n'intéressent, ma foi, que peu de monde. Que de temps passé au crépuscule à la recherche des lucanes, ou cerfs-volants, sorte de gros coléoptère dont le mâle est pourvu de gigantesques pinces, que de temps passé à rechercher des papillons, lorsqu'ils étaient abondants dans les bois de Jussy ou de vagabonder au bord des étangs avant qu'ils ne soient comblés; c'est au cours d'une de ces aventures que je me rendis, avec un copain d'école, au bord de l'étang de la propriété Givaudan qui allait devenir le Golf de Cologny. Notre objectif était d'observer et de capturer des grenouilles vertes ou de chaparder quelques poissons rouges; en m'approchant subrepticement du bord, me faufilant parmi les joncs, je me trouvai nez à nez avec un serpent que je pris tout d'abord pour une vipère. Je fis donc demi-tour, pris de panique. Celle-ci étant passée, je revins sur mes pas pour observer l'odieux reptile terroriste, qui devait avoir eu plus peur que moi.
En réalité, il s'agissait d'une inoffensive couleuvre à collier, en langue scientifique Natrix natrix, famille des Colubridés et sous-famille des Natricinés, ouf!
Ce serpent non-venimeux est généralement de couleur grise, le dos parsemé de taches noires qui s'estompent avec l'âge, et, ce qui caractérise cette espèce, est la présence à l'arrière de la tête de deux grandes taches claires, allant du jaune au blanc cassé. La livrée de fond est très variable d'une région à l'autre: il existe des individus presque bruns, d'autres avec deux bandes dorsales jaunes (Balkans) ou encore entièrement noirs (forme mélanique). Sa taille variant de 60 cm à 2 mètres, les femelles étant plus grandes que les mâles. En France, elle mesure rarement plus de 1m20.
Elle passe le plus clair de son temps durant la belle saison qui dure de mars à octobre, à se réchauffer au soleil ou à la recherche de ses proies favorites qui sont les grenouilles, tritons, crapauds, poissons, lézards et petits rongeurs. N'ayant aucun moyen de tuer ses proies qu'elle repère aux mouvements, elle les saisit par n'importe quel endroit du corps et les déglutit vivantes.
Comme tous les serpents, notre couleuvre est dépourvue d'articulations mandibulaires ce qui lui permet d'avaler des proies beaucoup plus volumineuses que la taille de sa tête. En outre, elle possède des sucs digestif très puissants.
Vous pourrez l'observer au bord des étangs, lacs, ruisseaux et rivières, en marchant délicatement car les serpents sont sourds mais captent les vibrations du sol.
Au printemps, on peut observer de grands rassemblements dans de lieux propices à la reproduction, les mâles étant toujours plus nombreux que les femelles: l'accouplement peut durer plusieurs heures; en juin, la ponte (les œufs sont ovales et blancs) se fait parfois dans le fumier, chaud et humide, sinon dans des tas de végétaux en décomposition, troncs abîmés, tourbe ou roseaux pourrissants. Une petite centaine de jours plus tard, les jeunes qui mesurent environ 16 cm, éclosent et s'échappent dans leur nouveau monde à la recherche de petites proies. Ils risquent de succomber à leurs prédateurs que sont les poules (et oui!), les belettes, les rats, les corvidés (pie, geai, corneille) etc.
Pour sa défense, notre copine des marais, inoffensive, a développé plusieurs stratégies: lorsqu'elle est saisie, elle émet des excréments imprégnés d'une odeur nauséabonde, et je peux vous dire, par expérience, qu'il faut se laver les mains plusieurs fois pour diminuer ce délicieux parfum!
Il lui arrive aussi de "jouer la morte": elle se tord, se met sur le dos, entrouvre la gueule et laisse pendre la langue.
C'est un serpent diurne, qui nage remarquablement bien, discret et craintif. Il vit un peu partout en France et dans l'ensemble de l'Europe, jusqu'à 2000 m d'altitude.
Comme tous les reptiles, la couleuvre à collier est protégée de capture et de destruction.


Natrix natrix Natrix natrix Natrix natrix, faisant la morte Natrix natrix


haut de page

précédentesuivante