accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photoforumme contacter

Observations sur la reproduction de la grenouille rousse, Rana temporaria, dans la réserve naturelle des Prés-de-Villette en 2007 (Genève).


Le 24 février 2007 (soit un mois plus tôt que l'an passé), je me suis rendu dans cette réserve pour observer la reproduction du crapaud commun et de la grenouille rousse. Cette dernière était encore en cours de ponte, certaines grappes d'œufs avaient quelques jours déjà, isolées dans les étangs de Pré Bordon. La grande masse reproductrice des bois de Jussy se trouvait ce jour dans les bas marais des Prés-de-Villette. La profondeur d'eau n'excède guère 50 cm et il est possible de les observer en étant munis d'une paire de bottes. J'ai pu rencontrer plusieurs dizaines de mâles chantants, isolés ou en amplexus ainsi que des femelles isolées, en amplexus et une morte noyée: elle était éventrée sur le côté, je n'ai pas regardé en détail, mais j'ai déjà rencontré une année plusieurs femelles de crapaud mortes et présentant le même type de blessure; il se pourrait que les callosités rugueuses des mâles trop "empressés" à tenir leur compagne face aux assauts de leurs concurrents soient à l'origine de telles blessures? Quant à la masse d'œufs, elle était telle qu'il n'était guère possible d'espérer plus, la reproduction de cette espèce étant alors cette année en voie d'achèvement à cette date.
Ce qui m'a étonné c'est la localisation du site de reproduction: il y a une dizaine d'années, la masse reproductrice de Rana temporaria se situait à une centaine de mètres, au milieu du chemin traversant la réserve. Les différents travaux d'aménagement et d'assainissement de la réserve (qui motive un déplacement de la masse reproductive ?), ou alors un appauvrissement dramatique de la faune (qui fait que je ne l'observe plus qu'à des endroits difficiles d'accès) motivent-t'ils cette délocalisation? Les conditions météorologiques étaient les suivantes: vent du sud à sud-ouest assez fort, journée pluvieuse, température de l'air de 8°. Quant au crapaud commun, il était en début de reproduction, j'en ai vu que deux couples dans les étangs de Pré Bordon, alors qu'en période d'activité paroxystique il est possible de voir des centaines d'individus.

Quelques données:

nom courant: grenouille rousse.
nom scientifique: Rana t. temporaria.
mœurs: terrestre, nocturne quoique souvent observée de jour même par temps sec.
habitat: biotopes forestiers, forêts de feuillus, jardins, jusqu'à 2550m d'altitude.
dimorphisme: mâle plus petit, plus coloré (parfois bleuâtre, rougeâtre), callosités sur les doigts, chant très discret.
nourriture: insectes rampants, lombrics, limaces etc.
reproduction: le premier batraciens anoure à se rendre à l'eau en importantes migrations, vers fin janvier, début février selon les conditions météorologiques. Les femelles pondent de 100 à 4000 œufs à la surface de l'eau et peuvent former des amas globuleux de plusieurs mètres carrés suivant l'importance de la colonie.
particularités: la migration en masse qui nécessite un travail intense de récolte et de protection ainsi que l'installation de tunnels à batraciens ou de tout autre moyen de protection des individus se rendant sur le lieu de ponte.

pv0.jpg pv1.jpg pv2.jpg
Couple de Bufo bufo sous l'eau.


Détail des museaux.


Sitôt sortie de l'eau, la femelle ne cherche qu'à rejoindre son milieu protecteur.

pv16.jpg pv4.jpg pv17.jpg
Différentes images d'une femelle de Rana temporaria. Les photos ci-dessous montrent les différentes colorations de cette espèce.

pv7.jpg pv9.jpg pv14.jpg
Femelle rougeâtre.

Autre femelle rouge.

Face ventrale.

pv6.jpg pv8.jpg pv15.jpg
Mâle (notez les avant bras plus forts que ceux de femelles).

Mâle de coloration standard.


Mâle très foncé.


pv3.jpg pv12.jpg pv10.jpg
Ponte isolée dans l'étang de Pré Bordon.



Plus de 60 grenouilles dans quelques mètres carrés au bas marais.
Photo Jean-Paul Bovey.

Masse importante comportant plusieurs dizaines de pontes, bas marais des Prés de Villette.


pv13.jpg pv11.jpg pv18.jpg
Mâle en amplexus avec une femelle morte.

La femelle morte et éventrée.

Combien arriveront à l'âge adulte?

pv19.jpg pv20.jpg pv21.jpg
Deux pontes récentes au Pré Bordon.




Quelques saules en têtard, refuge de rapaces nocturnes et chiroptères.

Photos Pierre-Yves Vaucher.

Une fleur de Bois Gentil.





haut de page