accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photoforumme contacter

Stenodactylus doriae, le sténodactyle.


Les régions désertiques semblent dépeuplées de toute âme qui vive tant les conditions de survie à l'oeil nu peuvent apparaître défavorables. Toutefois et à y regarder de plus près, il n'en est rien: il suffit de quelques gouttes de rosée qui s'en iront hydrater quelques plantes, qui serviront à nourrir quelques insectes, qui finiront dans la mâchoire de quelques vertébrés tels les lézards. Ces reptiles font preuve de facultés d'adaptation étonnantes dans des conditions extrêmes de survie. Mais, dans un tel contexte, comment les observer? De jour, vous ne verrez rien, par contre la nuit, vous risquerez d'être surpris tant la vie foisonne sur la surface du sable. Le sténodactyle sort de sa tanière au crépuscule pour chasser, s'hydrater quand il le peut et se reproduire. Sa discrétion n'a d'égal que son camouflage, son anatomie rivalise avec sa vélocité pour creuser un terrier provisoire, refuge contre les températures extrêmes et les prédateurs. Qui pourrait donc s'imaginer que sous ses pieds foulant le sable se cache peut-être ce délicat gecko?

Le Sténodactyle

nom scientifique: Stenodactylus doriae. Reptile, Squamata, Sauria, Gekkonidae.
nom courant: sténodactyle, gecko à doigts courts du moyen orient, gecko nain des sables (dwarf sand gecko), gecko égyptien des dunes, arabian whip-tailed gecko (toutes ces dénominations sont traduites littéralement de l'anglais). Comme dans toute nomenclature, seul le nom scientifique fait foi pour la détermination exacte de l'espèce.
autres espèces: Stenodactylus affinis, Stenodactylus arabicus, Stenodactylus grandiceps, Stenodactylus khobarensis, Stenodactylus leptocosymbotus, Stenodactylus petrii, Stenodactylus pulcher, Stenodactylus slevini, Stenodactylus sthenodactylus, Stenodactylus yemenensis.
répartition géographique: Arabie Saoudite, Iran, Irak, Israël (désert du Néguev), Émirats Arabes Unis, Oman, Jordanie, Égypte (?).
terra typica: Bandar Abbas (Iran).
mœurs: le sténodactyle est un gecko nocturne qui se trouve en populations relativement denses dans les régions sablonneuses de son aire de répartition. Il est actif uniquement la nuit et passe ses journées dans un petit terrier qu'il aura creusé et dont il aura eu soin d'obstruer l'orifice. Cette méthode permet à ce petit gecko de s'abriter des températures extrêmes et de se protéger des prédateurs; le sténodactyle possède plusieurs terriers sur son territoire, et, après avoir fréquenté le même durant plusieurs jours, il ira en occuper un autre. Son activité maximale semble se situer juste après le coucher du soleil.
habitat: biotopes sablonneux, rocailleux, oueds asséchés, en bord de mer comme en altitude: les sténodactyles sont originaires des régions arides d'Afrique du nord et du sud-ouest asiatique. Il peut se trouver dans des régions particulièrement dépourvues de végétation.
dimorphisme: lézard de petite taille (8 à 10 cm), le mâle se distingue aisément par des loges hémi pénienne prononcées à la base de la queue, juste derrière le cloaque. Ses loges (sortes de testicules) sont bordées latéralement de petites aspérités. La femelle, identique en taille ne possède pas ces loges et de ce fait la base de la queue s'en trouve amincie.
nourriture: lézard principalement insectivore qui se nourrit de diptères, coléoptères, myriapodes, orthoptères, lépidoptères et arachnides.
terrarium: celui-ci sera de taille modeste (60/40/40), avec environ 10 cm d'épaisseur de sable lavé (pour bac pour enfants chez Botanic). Un câble chauffant sera installé dessous le terrarium (max. 15 watts) ainsi qu'une rampe néon au dessus du terrarium; une autre solution consiste a installer un spot de 50 watts à l'intérieur. La température sera d'environ 30° (24 à 30° et jusqu'à 35° au point le plus chaud) la journée mais descendra entre 15 et 20° la nuit. Prévoir une vaporisation à l'eau osmosée chaque soir ainsi qu'une écuelle d'eau. Comme décoration, vous pouvez mettre des tuiles cassées, des pierres, sachant que de toute manière le sténodactyle creusera son terrier en fin de nuit. Quelques plantes grasses agrémenteront ce terrarium de type désertique. Ces geckos n'ont pas besoin (sauf en cas de maladie ou de carence) d'apport UV. Beaucoup de Stenodactylus que l'on trouve sur le commerce proviennent de captures: il est évidemment préférable de trouver des éleveurs amateurs afin d'avoir des animaux en bonne santé et faire cesser ou diminuer les prélèvements sauvages.
reproduction: elle semble aisée en captivité à condition d'observer une période de repos (15° en moyenne) durant les mois d'hiver. Après l'accouplement, la femelle déposera ses 2 oeufs dans un endroit où le substrat est plus humide (prévoir une boîte en plastic de 5 cm de profondeur avec du sable humide mais pas détrempé). La saison de reproduction s'étend de la fin de l'hiver au début de l'été. Au bout d'environ 2 mois d'incubation à une température de 26-28°, les petits éclosent avec une taille de 3,5 cm. La femelle effectue plusieurs ponte de deux oeufs durant la saison. Il est déconseillé de maintenir plusieurs mâles ensemble, le risque de domination et de combats reste important et plus particulièrement en période de reproduction.
particularités: comme je l'ai déjà mentionné, ce gecko creuse des terriers pour se prémunir des prédateurs (serpents telle la Coluber elegantissimus), scorpions) ainsi que des extrêmes de température. En cas de danger, il aplatit son corps et étend ses membres sur toute leur longueur. Les mâles émettent un cri, surtout en période de reproduction.


Stenodactylus doriae Stenodactylus doriae Stenodactylus doriae Stenodactylus doriae
Stenodactylus doriae: mâle, vue latérale.

Stenodactylus doriae: les stenodactyles sont terrestres et leur pattes dépourvues de lamelles adhésives.

Détail des loges péniennes chez le mâle ainsi que les aspérités qui les bordent.


Mâle, vue dorsale.




carte stenodactylus
carte stenodactylus
Carte approximative de répartition du Stenodactylus doriae.
Le sténodactyle est un gecko que je ne me lasse pas de regarder.

Photos Pierre-Yves Vaucher.

écoutez son cri.

haut de page

précédentesuivante