accueilbatraciensreptilespages du naturalistela photo du moisalbum photolivre d'orme contacter

Quelques observations de la faune nocturne de Crète.


Rana cretensis   Hyla arborea kretensis   Bufo (Pseudepidalae) viridis   Potamon fluviatile


Cette page résume mes observations herpétologiques faites sur cette île grecque, du 29.03 au 5 avril 2004. Les conditions météo étaient plutôt maussades, avec des températures moyennes de 9° à 25° le jour et de 12° à 14° la nuit. Un vent du nord régulier et parfois assez fort n'a pas facilité l'observation de Rana cretensis durant la journée. A quelques exceptions près, les reptiles étaient souvent cachés dans leurs abris.
J'ai pu toutefois rencontrer sans trop de difficulté les espèces suivantes: Lacerta trilineata, Hemidactylus turcicus, Tarentola mauritanica, Natrix tessellata, Hyla arborea kretensis, Bufo (Pseudepidalae) viridis, Rana cretensis, Mauremys caspica et Potamon fluviatile (Crustacea, décapode).

Voici la liste des reptiles que vous pouvez rencontrer en Crète (autre que ceux déjà mentionnés): Cyrtodactylus kotschyi (gecko, Gymnodactyle), Chamaeleo chamaeleon (caméléon commun), Ablepharus kitaibelii (scinque sans paupières), Chalcides ocellatus (seps ou scinque ocellé), Podarcis erhardii (lézard égéen), Coluber gemonensis (couleuvre des Balkans), Elaphe situla (couleuvre léopardine), Telescopus fallax (couleuvre chat) et Caretta caretta (la tortue caouanne); à noter l'absence de serpents venimeux, de tortues terrestres du genre Testudo et de la tortue bourbeuse (Emys orbicularis) sur cette île. En ce qui concerne la tortue de mer Caretta caretta, il est intéressant de noter le la Crète est le deuxième site de ponte en méditerranée (région de Rethymnon et Chania).

La couleuvre tessellée

nom scientifique: Natrix tessellata, colubridé.
nom courant: couleuvre tessellée.
répartition géographique: Europe centrale, Italie, Pologne méridionale, Tchéquie et Slovaquie, Balkans, Grèce, Crète, Turquie, nord-ouest de la Syrie, Russie méridionale et une partie de l'Asie jusqu'en Chine occidentale.
mœurs: véritable couleuvre aquatique et inoffensive, est capable de nager et d'être en apnée durant plusieurs heures. Se chauffe au soleil sur des talus ou des branchages à proximité immédiate de l'eau. Si elle est saisie, émet une sécrétion nauséabonde (j'en ai fait l'expérience) mais ne mord pas. Ce serpent, comme d'autres membres de la famille simule la mort en cas de stress: elle s'entortille, reste immobile et ouvre la gueule de manière béante sans que la langue ne soit en mouvement.
habitat: le long des cours d'eau (rivières, fossés, eaux vives comme stagnantes), des lacs, si possible à végétation abondante et en eau peu profonde. Rencontrée en Crète le long des rivières ou proche des barrages.
dimorphisme: les mâles possèdent des hémipénis, sont plus petits que les femelles qui peuvent atteindre exceptionnellement 1,50 mètre.
nourriture: poissons, crapauds, grenouilles, tritons, têtards et vraisemblablement quelques lézards.
reproduction: ovipare, l'accouplement a lieu en avril-mai (la femelle adulte observée était portante); la ponte comprenant entre 6 et 25 oeufs est déposée dans des souches, des végétaux en décomposition ou dans des substrats meubles et humides. Les jeunes éclosent en août et mesurent entre 15 et 20 cm.
lieux d'observation: région de Skinias et sud d'Arkalohori (sud-est d'Héraklion).


Natrix tessellata Natrix tessellata Natrix tessellata
Jeune couleuvre tesselée mimant la mort. Idem au sol, excellent moyen de défense. Femelle adulte.

Natrix tessellata Natrix tessellata Natrix tessellata
Femelle adulte. Comportement identique, même saisie. Même attitude une fois relâchée.

La grenouille verte de Crète

nom scientifique: Rana (Pelophylax ?) cretensis. Ranidae.
nom courant: grenouille verte de Crète.
répartition géographique: endémique à cette île.
mœurs: proche du "complexe esculenta", elle se comporte comme toutes les grenouilles de ce groupe.
habitat: le long des cours d'eau (rivières, fossés, eaux vives comme stagnantes), des lacs, si possible à végétation abondante (ronces, roseaux, branches d'arbres surplombant le point d'eau) et en eau peu ou très profonde. Rencontrée en Crète un peu partout le long des rivières, des fossés ou proche des barrages.
dimorphisme: les mâles sont nettement plus petits que les femelles, plus verts et possèdent des sacs vocaux latéraux qui laissent une trace grisâtre à la commissure des mandibules. Les femelles sont nettement plus grosses et de couleur généralement brunâtre.
nourriture: insectes et invertébrés de toute sorte, petites grenouilles, tout ce qui passe à portée et est susceptible d'être saisi.
reproduction: l'accouplement a lieu entre avril-mai, de petits amas d'oeufs sont déposés ça et là, au milieu des végétaux. A cette époque, les mâles ont généralement été trouvés en aval, en nombre, alors que les femelles se situaient nettement en amont et de manière très isolée.
lieux d'observation: région de Skinias et d'Arkalohori (sud-est d'Héraklion), Fodele, Panormos, un peu partout où il y a de l'eau. Quelques exemplaires ont été observés dans des puits ou des bassins d'irrigation.


rana cretensis rana cretensis rana cretensis
Mâle de Rana cretensis.

Mâle, détail de l'oeil.

Mâle, vue dorsale.

rana cretensis juvenile
Jeune individu.

La rainette verte

nom scientifique: Hyla arborea kretensis. Hylidae.
nom courant: rainette verte de Crète.
répartition géographique: étant donné le doute qui subsiste concernant la sous-espèce je dirais qu'elle couvre l'ensemble des îles grecques, y compris Chypre et une partie de la Turquie. Mais ceci n'est pas une donnée scientifique, juste une indication.
mœurs: nocturne, très bruyante à la tombée de la nuit, les mâles se rassemblent dans les divers points d'eau en masse pour attirer les femelles en cette période.
habitat: partout où il y a de l'eau, que ce soit un bassin de jardin ou de rétention d'eau à usage agricole, un puit, une rivière, un fossé ou un barrage.
dimorphisme: les mâles sont de taille identique aux femelles, la seule différence réside dans la couleur de la gorge (brunâtre chez le mâle à cause de la dilatation de celle-ci) et dans les callosités présentes sur les 2 doigts des pattes avant en période de reproduction.
nourriture: insectes volants et rampants de taille adaptée.
reproduction: l'accouplement a lieu entre avril-mai, de petits amas d'oeufs sont déposés généralement au fond du lieu de ponte. Les mâles étaient particulièrement nombreux; seuls quelques accouplements sporadiques ont pu être observés en cette période. Quelques femelles isolées ont été trouvées, mais toujours éloignées des lieux de reproduction.
lieux d'observation: espèce d'anoure la plus abondante de l'île, partout où il y a de l'eau, que ce soit dans des jardins proches de la mer ou dans les rivières, en basse et moyenne altitude.


hyla hyla hyla
Couple d'Hyla arborea kretensis: notez la différence de coloration de la gorge, le mâle ayant la gorge foncée.

Mâle. Accouplement.
hyla hyla hyla
Mâle. Accouplement. Mâle.

Le crapaud vert

nom scientifique: Bufo (Pseudepidalae) viridis, Bufonidae.
Déjà décrit sur reproduction du Bufo (Pseudepidalae) viridis à Lesbos et Chios.
Ce magnifique crapaud au chant mélodieux est présent partout sur l'île où il y a de l'eau, mais surtout en plaine où il est relativement abondant. Son chant se mêle la nuit à celui de Rana cretensis, Hyla arborea kretensis et Otus scops (le hibou petit duc).
nom courant: crapaud vert.
répartition géographique: espèce à répartition géographique extrêmement vaste.
mœurs: nocturne, chante à la tombée du jour en cette période de l'année, voire même en milieu de journée.
habitat: les rivières larges à eaux calmes sont son habitat de prédilection. Les rives sont en général sablonneuses et jalonnées de pierres qui constituent un abri potentiel; les barrages, les réservoirs et les estuaires en bord de mer  sont des biotopes idéaux pour cette espèce.
dimorphisme: les mâles sont de taille légèrement inférieure aux femelles (4,5 à 7cm = mâles pour  6 à 8,5 cm = femelles sauf une femelle en cours d'accouplement = 4,8cm), les couleurs sont nettement plus ternes et ils présentent des callosités sur les phalanges internes des membres antérieurs. Leur museau est allongé et incurvé pour favoriser la stimulation de la ponte en pressant sur les cervicales de la femelle qui, est nettement plus colorée et, contrairement aux autres crapauds verts du reste de son aire de répartition, aborde une couleur de fond orangée voire presque rouge.
nourriture: insectes rampants, arthropodes, gastéropodes, arachnides.
reproduction: l'accouplement a lieu entre novembre et mai, un long cordon d'oeufs de plus d'un mètre est déposé au milieu des plantes ou des cailloux garnissant le fond des cours d'eau. Parfois, on peut observer des pontes dans des points d'eau voués à la dessiccation à court terme. En général, elles se trouvent dans les eaux calmes des lits de rivière. Les mâles sont très abondants en cette période, et se positionnent toujours au bord des cours d'eau, dressés sur leurs pattes avant, appelant les femelles qui peuvent se trouver dans un rayon de plusieurs centaines de mètres (environ plus de 80 mâles observés pour une 20aine de femelles).
lieux d'observation: espèce d'anoure très courante, observée à Skinias, Arkalohori, Fodele, Agia Pelagia, que ce soit sur la côte nord ou sud de l'île. La présence du sporozoaire Batrachochytrium dendrobatidis en Crète a déjà été relevée, les prélèvements effectués diront si il s'agit d'une affection localisée ou générale à l'île.


Bufo viridis Bufo viridis Bufo viridis
Mâle s'apprêtant à chanter: notez les callosités sur le doigts, typiques en période de reproduction.

Accouplement.

Mâle au milieu de sa progéniture.

Bufo viridis Bufo viridis Bufo viridis
Accouplement vers Skinias.
Accouplement vers Skinias. Ponte fraîche de deux jours avec têtards de deux semaines.

Le crabe d'eau douce

nom scientifique: Potamon fluviatile, Crustacea.
nom courant: le crabe des fleuves ou crabe d'eau douce d'Europe.
répartition géographique: pourtour méditerranéen, Balkans (Grèce, Albanie, Corfou, Chios, Chypre, Macédoine, Monténégro, Serbie méridionale), Italie (limite septentrionale sur le Pô).
mœurs: essentiellement nocturne et aquatique, peut se montrer diurne et en partie terrestre durant les mois les plus froids de l'année. Les mâles sont plus sédentaires et aquatiques que les femelles qui s'aventurent à la recherche de nourriture sur terre.
habitat: rivières et cours d'eau plus ou moins calmes, en plaine comme en moyenne altitude, sous les pierres en pleine eau ou en bordure, y compris dans les lits de rivières asséchés. En période de sécheresse, creuse des galeries à proximité des cours d'eau.
dimorphisme: les mâles sont plus grands que les femelles, mais je n'ai pas plus de précisions sur ce sujet .
nourriture: invertébrés, lombrics, crustacés y compris des individus de la même espèce (le cannibalisme étant de règle), cadavres, détritus de toute sorte (végétaux comme animaux). Les individus adultes, plus robustes, occupent une zone alimentaire plus favorable que les jeunes qui se contentent de petites proies comme les oeufs de batraciens ou de poissons ou encore de déchets végétaux.
reproduction: l'accouplement a lieu entre mai et octobre, le mâle donnant à la femelle un "sac de spermatozoïdes" pouvant être conservé par celle-ci jusqu'à plus de 12 mois; 200 oeufs seront ainsi fécondés et protégés par la femelle sous une paroi abdominale protectrice. A la naissance (ou éclosion après 40 jours d'incubation), les jeunes se rassemblent sous l'abdomen de leur mère avant de se disperser dans les eaux vives 10 jours après.
lieux d'observation: j'en ai trouvé plus d'une douzaine dans la rivière adjacente à Fodele (30Km à l'ouest d'Héraklion). Je suppose qu'ils se trouvent dans la plupart des cours d'eau de l'île.


potamon potamon potamon
Potamon fluviatile, femelle.

Potamon fluviatile.

Potamon fluviatile.


barrage skinias barrage skinias
Barrages près de Skinias, biotopes de Bufo (Pseudepidalae) viridis, Rana cretensis, Hyla arborea kretensis et Natrix tessellata.

Photos Pierre-Yves Vaucher
haut de page